Actuellement, le monde de l’entrepreneuriat est contraint d’intégrer de nouveaux paramètres en ce qui concerne le recrutement du personnel. En effet, avec la vague de digitalisation et son exigence de transformer l’entreprise, de nouvelles formes de compétences sont demandées aux postulants. Ces nouveaux critères de sélection sont intimement liés à la capacité des candidats à évoluer dans le milieu du web. Par conséquent, des postes se sont créées dernièrement et ainsi, de nouvelles filières d’études. Parmi elles on a le « bachelor web ». Cette nouvelle formation est à la disposition des étudiants bacheliers. Focus sur ce cursus d’avenir.

Ce qu’on doit comprendre du terme « bachelor »

Le niveau d’étude « bachelor » équivaut à 3 années d’études après l’obtention du baccalauréat. Le parcours est professionnalisant, c’est-à-dire que le but est de donner une formation pratique aux étudiants. D’ailleurs, le « bachelor » fait partie de ces cursus qui peuvent s’effectuer en alternance. En d’autres termes, les apprenants ont l’opportunité d’alterner études en salle et stage en entreprise tout au long du « bachelor ».
Ce type de formation peut concerner plusieurs domaines, dont le web. Dans ce cas, on parle plus communément de « bachelor web ». L’apprentissage sera donc axé sur le secteur du digital, orienté vers le milieu d’internet. Une fois le diplôme obtenu, l’étudiant pourra accéder à un emploi tel que : développeur web, webdesigner ou encore chef de projet web. Ces métiers sont notamment proposés par l’agence de référencement naturel comme Softibox.

Les modalités pour accéder à un cursus de « bachelor web »

D’une manière générale, intégrer une formation bachelor web nécessite la possession d’un diplôme de baccalauréat. Sans cela, il ne sera pas possible d’y accéder. Ensuite, les méthodes d’admission sont propres à chaque école. Dans certains cas, les étudiants sont sélectionnés par le biais de concours organisés par l’établissement. Les compétences du futur apprenant seront mises à l’épreuve. Parfois, des entretiens pour cerner la motivation du candidat viennent compléter le concours d’entrée. Il arrive quelques fois que ces interviews suffisent à certaines écoles. Par ailleurs, une bonne culture web et une connaissance satisfaisante des activités qui s’y rapportent sont essentielles pour se faire accepter en bachelor web.

Un petit résumé de ce que l’on apprend dans le cadre d’un « bachelor web »

Dans le cadre d’une formation bachelor web, les apprenants intègrent des enseignements pratiques et théoriques sur les différents aspects du web ainsi que les activités qui s’y passent. En général, on rencontre dans cette filière plusieurs spécialisations, tous orientés vers les secteurs de l’informatique et d’internet. On distingue notamment :
–          Le marketing digital,
–          Le webdesign,
–          L’e-commerce,
–          Le référencement,
–          Le développement web.

Les programmes d’études seront mis en place selon la spécialité choisie par l’étudiant. D’une manière générale, les études s’organisent autour de l’assimilation des notions techniques et théoriques lors de cours classiques, mais aussi durant des projets pratiques. Les apprenants auront entre autres à maîtriser des logiciels, mais également des langages informatiques, utilisés couramment dans le domaine du web.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone